Il est relativement facile d’obtenir un visa pour le Chili qui réponde aux différents besoins d’un immigrant lors de son séjour. Par exemple, un contrat de travail avec n’importe quelle entreprise locale suffit pour obtenir un visa de résidence et un permis de travail ; vous aurez ainsi droit à ce qui s’appelle un visa « sujeta a contrato ». Après deux années d’emploi continues, vous aurez droit à la résidence permanente et vous pourrez, trois ans après, demander la naturalisation et un passeport chilien (aussi longtemps que vous répondrez aux exigences minimales de temps dans le pays). Les démarches administratives sont minimes et il n’est pas nécessaire de faire appel à un avocat. Cependant, une aide et une assistance locales faciliteront le processus qui peut être souvent lent.

Les différents types de visa

Visa touriste – La façon la plus courante et la plus recommandée pour les étrangers est d’entrer dans le pays avec un visa touriste pour ensuite demander un changement de statut pour une autre forme de visa. Il n’est pas recommandé aux étrangers de faire la demande auprès de leur consulat dans leur pays d’origine avant de venir pour d’autres types de visas pour le Chili.

Visa de résidence temporaire – Il s’agit du premier type de visa délivré lors d’une demande pour toute sorte de visa permanent au Chili. Un visa de résident temporaire est le plus souvent accordé après la demande et l’octroi d’un visa de revenus périodiques et de retraite, un visa de travail, un visa professionnel, un visa de membre de famille ou par le biais d’une demande de visa d’investisseur au Chili. Selon le type de visa, vous serez résident temporaire au Chili pour un à deux ans et vous devrez être physiquement présent dans le pays pendant au moins 180 jours durant l’année afin d’être admissible à cette demande.

Les types de visas de résidence temporaire les plus communs sont :

  • Le visa de retraite et revenus périodiques : il est communément utilisé par des personnes souhaitant vivre au Chili, travailler, prendre leur retraite, investir, etc. ;
  • Visa professionnel : le demandeur doit prouver qu’il détient un diplôme professionnel et qu’il dispose de revenus suffisant pour son séjour ;
  • Visa de travail : vous devez être sous contrat avec un employeur chilien. Deux années de résidence temporaire sont nécessaires avec ce visa afin d’être admissible à la résidence permanente ;
  • Visa de travailleur indépendant : il s’agit du visa le plus récent au Chili. Il autorise le demandeur à travailler pour divers employeurs et offre un accès plus rapide à la résidence permanente qu’un visa de travail ;
  • Visa d’étudiant : un visa de séjour temporaire accordé aux étudiants qui ont été acceptés dans une université chilienne ou dans un autre établissement d’enseignement au Chili ;
  • Visa d’investisseur : ce visa est difficile à obtenir et doit être envisagé qu’en dernier recours, si vous n’êtes pas admissibles aux autres types de visas.

Visa de résidence permanente – Cela devrait être le but ultime de toute demande de résidence et il nécessite, quel que soit le type de demande, au moins 180 jours de résidence temporaire (présence physique) au Chili durant l’année. Un visa de résident permanent dure généralement cinq ans et est renouvelable indéfiniment. Après cinq années, les résidents permanents ont la possibilité de demander la citoyenneté chilienne ou la double nationalité, sans avoir à renoncer à leur citoyenneté d’origine.

Venir vivre au Chili

La plupart des gens trouvent la transition facile. Le Chili est un pays moderne, stable et relativement riche qui offre aux expatriés une très bonne qualité de vie. Avec l’une des plus grandes économies du continent, beaucoup d’investissements étrangers dus à de nombreux accords de libre-échange et une économie axée sur des marchés en plein essor, le Chili est un bon choix pour les expatriés qui envisagent de venir vivre dans la région.

Le Chili dispose de systèmes de soins de santé publics et privés et ses normes en matière de soins de santé sont relativement élevées dans tout le pays, bien que les établissements médicaux privés dans les grandes villes soient un peu plus avancés. Il y a également une multitude d’écoles internationales, offrant une éducation de qualité, situées principalement dans les grandes villes et en particulier à Santiago.

Les services bancaires au Chili peuvent parfois avancer selon le « rythme chilien » – en particulier si on ne parle pas un espagnol basique. Certaines banques ont une réputation meilleure que d’autres et faire affaire avec la banque de son entreprise peut offrir de nombreux avantages. Il est possible d’effectuer des transferts internationaux mais ceux-ci peuvent prendre du temps.

La vie d’expatrié au Chili est dynamique et divertissante. Avec un très bon niveau de vie, un cadre magnifique et une population accueillante, de nombreux expatriés choississent d’y prolonger leur séjour – un signe certain que ce pays d’Amérique du Sud est un excellent choix pour venir y vivre.

Laissez nous savoir si vous avez des questions concernant les demandes de visa au Chili. Chez Biz Latin Hub, notre équipe services back-office est dédiée à aider nos clients à naviguer au travers des complexités de l’environnement des affaires en Amérique latine. Avec des bureaux en Colombie, Pérou, Mexique, Chili, Argentine et Panama,  nous avons une portée incomparable dans toute la région et nous sommes bien positionnés afin d’aider les entreprises à entrer et opérer en Amérique latine, en fournissant des services back-offices multilingues (externalisation comptable, recrutement et services juridiques et marketing) fiables, économiques et adaptés aux besoins de nos clients.